Ferrand SAS (produits chaussant) - les PME exportent

Une approche créative hors du commun  afin de pénétrer le marché chinois

Ferrand SASPour s’attaquer au plus grand marché du monde,  la société Ferrand SAS, a mis au point une approche spécifique et spectaculaire qui va lui permettre de changer de dimension.

Créée en 1979 par Monsieur Ferrand, spécialisée depuis cette date dans les articles chaussant (chaussons, ballerines…), cette entreprise s’est implantée en Charente à Villebois-Lavalette, au cœur de ce qui  était autrefois le pays de la charentaise. Elle est une des dernières représentantes de cette filière qui remonte au 17ème siècle. La production de haute qualité, qui est la sienne, est  100 % française et utilise les savoir-faire ancestraux. Elle fut d’ailleurs une des premières entreprises à  bénéficie r du label « Origine France Garantie ». Dans l’hexagone les ventes se font essentiellement au travers de la grande distribution (GMS et spécialisée).

La société a été reprise en 2011 par deux associés : Cyril Colombet et Pierre Rebeyrolle.  Son chiffre d’affaires (stable en France) s’est élevé à 2,3 millions d’euro elle emploie 48 salariés.

L’export a véritablement  débuté en 2012, avec un choix volontariste à la clé, se concentrer sur un seul pays : la Chine. A cela plusieurs raisons. Le potentiel unique de ce marché, la bonne image des produits français dans ce secteur. Pénétrer la  Chine s’apparentant à « un véritable parcours du combattant », aussi fut-il décidé, fin 2012, d’ouvrir un magasin à Shanghai afin de tester la demande et d’adapter par la suite l’offre aux spécificités de celle-ci.  Une marque dédiée : « Villebois » fut également créée

Très vite, il est apparu que le meilleur moyen de réussir dans ce marché était d’utiliser exclusivement les plateformes Internet qui qui non seulement atteignent un excellent taux de couverture, mais réalisent une part prédominante des ventes. Le référencement constitua un processus long du fait de l’obligation d’obtenir toute une série d’autorisations. Les ventes ne purent commencer à décoller que fin 2013.

Une idée hors du commun allait radicalement modifier les perspectives. Amener Sophie Marceau,  non seulement une star  très populaire mais une véritable icône en Chine, à accepter de créer et de lancer sa collection de ballerines : «Villebois by Sophie Marceau ».Cette collection, dans laquelle elle s’est personnellement très impliquée, est lancée en juin 2015. Elle  a  commencé à faire le buzz sur tous les réseaux sociaux et est présente de manière spectaculaire dans la presse.

Dans sa démarche, visant le marché chinois, la société est accompagnée par Géodis, partenaire logistique,  mais aussi par Business France (ex Ubifrance) et la Coface.

D’ici un an rien que pour la Chine les ventes devraient atteindre plus d’un million d’euro.

Le problème rencontré.

La complexité qui règne en maîtresse en Chine : que ce soit  au niveau de l’esprit particulier de ce pays à de ses pratiques et  jusqu’aux démarches de référencement

Les conseils de Pierre Rebeyrolle co-gérant de Ferrand SAS.

Il est nécessaire non seulement de se positionner à l’international mais par-dessus tout de persévérer. Par ailleurs, il faut disposer sur place d’un contact efficace et opératoire,  maitriser l’information afin de pouvoir adapter son offre et optimiser les processus de négociation.

Robert HAEHNEL 22/06/2015