Aroma Celte Santé (huiles essentielles) - les PME exportent

Une dynamique tous azimuts

 Le laboratoire  Aroma Celte a été fondé en 2010 par un médecin libéral  Bruno Obriot) spécialisé en homéopathie. C’est la découverte  en 2009  des propriétés d’un désacidifiant qui est à l’origine de la création de la société. En effet, c’est en utilisant cet ingrédient naturel qu’il est possible de  présenter les huiles essentielles sous la forme de gélules une innovation décisive et unique.

Au départ, seules 5 références étaient commercialisées, désormais il y en a plus de 30.

Un pharmacien et un ingénieur, en liaison étroite avec le fondateur,  assurent la R et D.

Sur le marché domestique, 95 % des ventes se font au travers du circuit pharmaceutique. Les 5 % restant sont écoulés sur le  site d’e-commerce récemment lancé.

Les services d’un accompagnateur ont amenant l’accroissement  du nombre des points de vente référençant la marque. Des actions de communication (annonces dans la presse…) vont se traduire par un accroissement des ventes en France, au même titre que le démarrage de l’export. Ce qui entrainera  une   progression spectaculaire du chiffre d’affaires qui va passer de 850 000 € en 2015 (+ 30 % versus 2014) à plus de 4,5 millions d’euro en 2016. 20 salariés travaillent sur le site de Guingamp

C’est dans les prochains mois que l’export, à la suite d’une série de démarches et de négociations, va réellement décoller

Grâce au réseau d’un accompagnateur, des contacts ont été noués avec un distributeur japonais. C’est la dimension « médecine traditionnelle »  allié au côté innovant de la présentation et aussi parce   qu’il a été possible de mettre au point un remède contre la maladie d’Alzheimer, que les accords ont abouti. La diffusion dans l’équivalent japonais des pharmacies, devant débuter avant le deuxième semestre 2016.

C’est aussi au travers du réseau du fondateur qu’un contrat a été signé avec le représentant en France, de la seconde place de marché chinoise (après Alibaba). Aroma Celte, a remporté ce marché face à une nombreuse concurrence. La commande portera en 2016 sue 300 000 unités représentant un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euro !

En Europe, les ventes vont concerner trois pays également à partir de 2016, il s’agit du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de l’Italie. Suivant le même modèle, un accord a été passé pour chaque marché avec un distributeur rencontré dans le cadre d’un salon international ou grâce au réseau. 

Comme en France,  la diffusion s’effectuera  au travers des pharmacies, , des campagnes publicitaires (presse) accompagnant les lancements..

Des démarches qui seront exploitées ultérieurement ont eu lieu dans les pays scandinaves, au Canada et en Russie.

Dès 2016 l’international représentera 35 % du chiffre d’affaires et plus de 59 % à moyen terme.

Le problème rencontré.

Prioritairement, le frein que constituent  les règlementations. Dans certains pays d’Europe par exemple, à la règlementation européenne viennent s’ajouter des dispositions nationales particulières.

Les conseils de Bruno Obriot Président Directeur Général du laboratoire Aroma Celte.

On ne doit pas avoir peur de se lancer à l’export. Les marchés étrangers, en général, ne présentent pas plus de difficultés que le marché national.

Robert HAEHNEL 15/12/2015