Daillot International (mobilier pour l’éveil des enfants) - les PME exportent

Qualité et accompagnement

Daillot InternationalFondée en 1975, cette entreprise vosgienne s’est très vite spécialisée dans la conception et la fabrication de meubles en bois conçus pour l’éveil des enfants et destinés essentiellement aux crèches et classes maternelles. Si la société a connu une expansion régulière jusqu’en 2008, des erreurs de gestion allaient conduire à sa reprise en 2011 par l’actuel Président Michel Regin.

Un management efficace allait permettre de refaire démarrer puis progresser les ventes.

Les clients, en France, sont prioritairement les collectivités locales qui sont visitées par les commerciaux de la société. Elle a équipé, à ce jour, près de 500 établissements. Le chiffre d’affaires dépasse désormais 2 millions d’euro, 18 salariés sont employés.

L’export au début des années 2000, se faisait en direction de pays tels que la Belgique, la Suisse et s’étendait également aux Etats-Unis et au Japon. Au moment de la reprise, il n’y avait pratiquement plus d’activité à ce niveau. Il fallut repartir de zéro. Seul un ancien revendeur belge fut recruté. En Suisse, en revanche, malgré une mission effectuée sous l’égide de la CCI régionale, aucune solution fiable n’a été trouvée pour développer ce marché.

La participation de Daillot au salon international de Nuremberg (Spielwarenmesse) a généré de nombreux contacts avec des revendeurs distributeurs allemands qui ont permis de réaliser les premières ventes en 2015 dans ce pays. Début 2016, Daillot envisage d’engager un VIE afin d’accélérer la pénétration de ce marché à fort potentiel.

Au travers de missions menées avec la CCI régionale, le développement à l’international concerne également les Emirats Arabes Unis avec des discussions en cours auprès de distributeurs locaux à Dubaï et à Abou Dhabi. Il est prévu de prospecter Singapour par le même moyen en 2016.

Ce qui fait le succès de la société à l’international, c’est la qualité du matériel en bois massif. C’est également la technicité acquise, au fil des années, qui  permet de s’adapter aux demandes particulières des marchés.

Le Président, qui pratique trois langues, secondé par une commerciale, s’occupe personnellement de l’international.

A moyen terme, les salons et les missions continueront à constituer les deux moyens privilégiés du développement de la société à l’étranger.

Aujourd’hui, l’export représente 10 % du chiffre d’affaires et ce pourcentage devrait doubler d’ici deux ans.

Le problème rencontré.

Le plus important dans les différents marchés visés est de trouver « le bon distributeur » qui saura développer les ventes avec efficacité.

Le conseil de Michel Regin Président de Daillot International.

Au-delà de la pratique des langues étrangères, l’élément décisif c’est d’être accompagné. Dans ce registre, en plus de la CCI, Michel Regin a choisi de faire appel à un consultant extérieur, recommandé par la CCI. Il intervient au niveau des missions puis du suivi des contacts au plan local. Ce dispositif permet à la fois de gagner en efficacité et en rapidité.

Robert HAEHNEL 06/07/2015