Maison Fey Industrie du Luxe (Gainerie en Cuir). - les PME exportent

La visibilité un moyen efficace à l’international

 Créée il y a 107 ans, la Maison Fey, perpétue le savoir-faire, la tradition française dans la gainerie en cuir. Elle travaille, utilisant les mêmes machines qu’à l’origine, des cuirs haut-de gamme, des cuirs de de Cordoue, des cuirs tissés,  brodés, pliés à la main….qui entrent dans la fabrication et la restauration de mobiliers de luxe (bureaux, accessoires pour bureaux, décoration…). L’entreprise reconnue dans son domaine, elle a reçu le label « Entreprise du Patrimoine Vivant », a pour clients essentiellement des professionnels. Ils représentent 90 % de l’activité, antiquaires, ébénistes, agenceurs  et décorateurs. Elle a été reprise en 2012 par Fabienne  Saligue, qui forte de son expertise dans le marketing et le commercial, s’est assignée pour  objectif  de dynamiser et développer la société. Cela passe par la montée en gamme de la production (le luxe assure désormais plus de  50 % des ventes, mais aussi par le développement de l’international et par  l’innovation avec la mise au point  de nouveau procédés, de nouveaux produits. Maison Fey compte 6 salariés dont 4 artisans.

Avant  la reprise, l’export représentait moins de 25 % du chiffre d’affaires, ce pourcentage est passé à plus de 40 % aujourd’hui. C’est Fabienne Saligue qui a pris personnellement en main le développement à ce niveau qu’il s’agisse du commercial ou de la communication. Dans ce dernier registre, elle a fait le choix d’une stratégie particulièrement efficace : maximiser la visibilité. Ainsi a été mis au point, au-delà du site Internet en deux langues (Français, Anglais), une présence  permanente sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Pinterest…), des actions  systématiques de  relations presse, en France comme à l’international, qui  génèrent des articles dans la presse spécialisée et des passages  à la télévision que ce soit en France, aux Etats-Unis ou même en Chine. Tous ces dispositifs sont gérés par la dirigeante sans faire appel à une agence et « sans budget ». Enfin, la société participe aussi à plusieurs salons tant en France (Maison et Objet…), qu’à l’étranger (Miami…). Les résultats de cette démarche volontariste sont performants.

 Si l’on exclut le Royaume-Uni, pays dans lequel un accord a été passé avec un agent, des actions ponctuelles  avec l’appui de  Business France, l’essentiel  du développement commercial  s’effectue par des contacts émanant  directement et spontanément  de futurs clients ayant eu connaissance du savoir- faire de la Maison Fey.  Cela  a permis à la société de conclure des contrats dans la plupart des pays d’Europe et aux Etats-Unis.  A moyen terme, c’est la même approche qui continuera à être mise en œuvre et visera de nouvelles zones géographiques  telles que le Moyen-Orient et la Russie.

Les conseils de Fabienne Saligue, dirigeante de Maison Fey.

La pratique des langues étrangères, notamment l’Anglais, est indispensable. Il faut aussi se tenir informé des marchés auprès des sources qui existent et ne pas hésiter à se faire accompagner.