Marbotic, Hautes Technologies (jouets connectés)  - les PME exportent

Comment l’innovation s’épanouit à l’international.

Marbotic Pour nombre de Start-Up, l’international constitue, dès l’origine, le marché qui assurera le développement et la pérennité,  de l’entreprise. Marbotic, illustre parfaitement ce phénomène. 

Cette  Start-Up bordelaise qui conçoit, développe et commercialise des jouets  pédagogiques en bois connectés sur tablette, à destination des 3 à 6 ans,  a été créée en 2012 par Marie Merouze, centralienne, devenue une spécialiste  du E-learning et qui s’est entourée d’experts en éducation et en High Tech.

Les premiers produits, SMART LETTER et SMART NUMBER, commercialisés autour de 40 € permettent aux enfants de s’initier au calcul et à l’écriture en combinant leur attrait pour le numérique sur tablette à la dimension  pédagogique de la manipulation d’objets, avec des pièces,  lettres ou nombres en bois, comme ceux des jeux traditionnels recommandés par de nombreuses méthodes d’apprentissage (Montessori..).  Dans leur simplicité d’utilisation, ils  ont nécessité un investissement  en R&D important. De nouveaux produits tout aussi innovants vont être lancés  fin 2017.

D’abord vendus sur le site de la société, ils sont désormais en France, commercialisés essentiellement en magasins à la fois de produits numériques  comme Boulanger par exemple, mais aussi  dans le circuit du jouet, ou même chez Colette (mode et innovation).

L’entreprise qui emploie 8 personnes a multiplié par 8 son chiffre d’affaires l’an dernier et prévoir de le multiplier par 4 cette année.

Dès l’origine, l’international qui a véritablement démarré en  2016, a été intégré à la conception même des produits. En effet, ceux-ci  sont multilingues, comme leurs conditionnements (Anglais, Français, Allemand, Espagnol….mais aussi suédois, danois…). Il représente en 2016, plus de 90 % des ventes de Marbotic ! Il est vrai que les pays de l’orbite culturelle anglo-saxonne ont une ouverture plus grande vis-à-vis de l’innovation  et du numérique que la France.

Le déploiement à l’international  est managé par 3 personnes dont la fondatrice de Marbotic, un spécialiste  de l’export dans le domaine des High Tech, et la Sales & Marketing Manager. Il se réalise en s’appuyant, dans chaque pays,  sur un ou plusieurs distributeurs implantés dans les circuits de distribution concernés. Ils sont  recrutés soit dans le cadre  des salons, ou par réseau. Marbotic est présent à la fois  dans les salons High-Tech incontournables comme le CES de Las Vegas,  BETT Show à Londres, Not à Utrecht, mais aussi à la Foire du jouet de Nuremberg et Toy Fair à New York. Ce sont les distributeurs qui gèrent la logistique et la constitution d’un réseau de point de ventes. La société fait aussi appel aux prestations (missions, accompagnements) de la CCI de l’Aquitaine.

Marbotic est désormais présent dans plus de 15 pays USA, Canada, Australie, Nouvelle Zélande, Le Moyen-Orient (Qatar, Dubaï…) et bien sûr en Europe. Les USA sont le premier marché à l’export.

Le faire-savoir, outre les salons,  repose sur le site Internet  en deux langues  et sur  les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram).

Les perspectives à moyen terme,  consisteront  à consolider les marchés actuels, à pénétrer de nouveau pays (Amérique Latine, Asie…). Et aussi à développer un nouveau marché celui des outils pédagogiques destinés au milieu scolaire par la formule  du co-branding. Une opération de ce type a été menée aux Pays-Bas et a démontré le potentiel de cette nouvelle approche.

Problème rencontré

La difficulté et le  coût pour gérer d’emblée des activités et  des produits en plusieurs langues. Pour réussir il faut beaucoup bouger, être très présent sur le terrain ce qui n’est pas facile avec une petite équipe mais il est essentiel de maintenir un contact étroit avec les distributeurs et leurs clients.

Les conseils de Camille Beaumont,  Sales & Marketing Manager de  Marbotic

La clé de notre succès, cela nous parait essentiel pour réussir, c’est d’avoir fait d’emblée  de l’international une composante de notre business plan tant en termes de R&D, de produits, de commercialisation,  que d’organisation et de moyens, en maitrisant dès le départ les contraintes qui sont sous-tendues par une démarche internationale multilingue.

Robert HAEHNEL 21/02/2017