Tetra Structure (machines à béton) - les PME exportent

Produire pour l’étranger

logo_tetra-structure

Si, Gerbert Hallant a racheté en 2011 Tetra Structure, cette société bénéficiait déjà à cette date d’une réelle antériorité dans son domaine : la fabrication de machines servant à produire de petits éléments en béton, pleins ou creux : parpaings, bordures de trottoir…
Ces équipements entièrement produits dans notre pays, intéressent assez peu le marché hexagonal. En effet, ces machines spécialisées dans les petites pièces, nécessitent pour leur utilisation le concours d’une main d’œuvre assez importante. Elles conviennent tout particulièrement aux pays en voie de développement ou émergents.
Le chiffre d’affaires annuel se situe à 1,5 million d’euro, 6 personnes sont employées.

L’export est logiquement le marché par excellence de Tetra Structure (90 % du chiffre d’affaires). C’est dans les pays d’Afrique francophone et du Maghreb que depuis des décennies se situe l’essentiel des ventes.
Les contacts et les  commandes se font par l’intermédiaire du site Internet, grâce à la notoriété, à un bouche à oreille extrêmement positif dont bénéficie la société et également à l’excellente image dans ces pays de l’industrie française. Les acheteurs sont généralement des entreprises locales du BTP et aussi des revendeurs (grosses quincailleries par exemple) sans oublier des grands comptes (Bouygues, Colas…) réalisant des chantiers dans ces zones.
Gerbert Hallant se rend fréquemment sur place,  il lui arrive de participer à des Forums et à des rendez-vous d’affaires tels que Futurallia. Tetra Structure se fait payer systématiquement à la commande.
A moyen terme, la société va lancer une prospection visant d’autres zones géographiques notamment l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est.

Le principal problème auquel la société fait face.
Le manque d’aides et de relais sur place. Les CCI sont très peu actives à ce niveau.

Les conseils de Gerbert Halant Président de Tetra Structure.
Il faut oser y aller. Au niveau des règlements il existe toujours des solutions pour se faire payer.