Ledoux NA Agrobusiness (nutrition animale) - les PME exportent

Innover pour s’adapter aux spécificités des marchés 

 Fondée en 1967 par les parents de l’actuel Président, la société Ledoux NA  s’est dès l’origine spécialisée dans la fabrication d’aliments destinés aux ruminants (bovins…) et aux chevaux. En 1991, lorsqu’il prend la tête de l’entreprise, Stéphane Ledoux hérite d’une structure artisanale mais qui possède un véritable savoir-faire dans son domaine qu’il saura exploiter. Les gammes seront étendues  que ce soit dans les fibres, dans les minéraux ou dans la production de corn flakes de céréales. 

La société innove également avec succès. Elle met au point des additifs qui permettent d’enrichir les fibres avec des minéraux, une solution performante et unique. Elle est aussi en mesure de s’adapter aux attentes les plus diverses, en développant  des formules ad hoc (400 an total).

Les produits sont commercialisés en France au travers de distributeurs spécialisés en nutrition animale.

Le chiffre d’affaires est en constante augmentation. L’emploie concerne 15 personnes pour la nutrition animale (25 au total en comptant les autres activités). En plus du  site de production situé dans l’Orne, s’ajoute une   nouvelle usine en  Haute -Saône. 

L’export qui a débuté en 2006 a connu plusieurs phases. Une étude systématique des habitudes et pratiques  nutritionnelles a été menée  dans différents marchés (Maghreb, pays européens…). Elle permit de confirmer que les gammes conçues par Ledoux NA étaient en cohérence avec les attentes existantes  dans ces marchés. Simultanément, des contrats portant sur des  prestations de services et des    conseils à des éleveurs étaient conclus. Des clients potentiels.

L’évènement décisif eut lieu avec la création en 2011, de Prodalim une filiale du groupe dédiée à l’export que ce soit en termes de commercialisation ou d’accompagnement des éleveurs.

Aujourd’hui, l’entreprise est présente dans 11 pays : Europe de l’Ouest, Tchéquie, Russie, Iran, Chine et Algérie. Des accords ont été récemment  concrétisés avec Taïwan, le Maroc, la Tunisie. La prospection est aussi bien engagée avec la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Dans tous ces marchés, la commercialisation est confiée à des distributeurs. De plus, la société  traite en direct dans quelques pays avec de grandes exploitations  (en Chine par        exemple certaines d’entre elles comptent jusqu’à 50 000 bovins !). Pour recruter ses     partenaires  de premiers contacts sont pris  dans le cadre des salons, puis les distributeurs      sont « testés » en situation lors de visites chez des clients.

En interne c’est le Président avec un collaborateur qui est en charge de la commercialisation. Un commercial supplémentaire est en cours de recrutement. Enfin, une personne est en charge du back office. 

Le développement de Ledoux NA est dû à deux atouts produit. Les innovations qu’apporte la société  en termes de solutions nouvelles et performantes. La faculté d’adaptation des produits quel que  soit le contexte local et les habitudes des pays.

Le faire-savoir est porté par les salons, le site Internet en 5 langues génère également des contacts. La présence récente su les réseaux sociaux est payante, rien qu’en Algérie en peu de mois la société compte plus de 5 000 contacts. Enfin, dans un marché de niche comme celui de Ledoux NA le bouche à oreille joue un rôle fondamental.

Si l’international ne représentait en 2015 que 7 % des ventes globales cela est lié aux difficultés qui existent  dans de nombreux pays au niveau de l’homologation des produits. En Chine par exemple, les tractations durent depuis plus de deux ans. A terme l’export devrait représenter 50 % de l’activité. Dans les années qui viennent, l’objectif sera prioritairement de consolider les acquis dans les pays où la société est présente.

Problèmes rencontrés.

Lourdeur et lenteur des processus d'homologation des produits qui, dans bien des pays, sont en réalité des barrières protectrices.

La taille critique n'est pas atteinte, ce qui a pour conséquence  un manque de moyens et de temps. 

Les conseils de Stéphane Ledoux Président de Ledoux NA.

Il ne faut pas hésiter à se rendre soi-même sur le terrain pour bien mesurer les phénomènes. Il est vital de ne pas avoir de complexes à l'international, le Made in France est souvent beaucoup mieux perçu qu'on ne le croit.

Robert HAEHNEL 08/03/2016